Tracker|Orphanz|FZShows|Catalogue| FAQ |Search |Register|Mail us

Profile |Log in to check your private messages |Log in|Chat Room|Scrapbook|Zappateers map
2013 08 12~16 - L'effet Zappa - France Culture - 296.04 FM (Cosmikd) IN FRENCH  
Post new topic   Reply to topic    www.zappateers.com Forum Index -> FZ Interviews/Radio Shows
DL-List
Complete: [ 65 ]
 
 
Author Message
cosmikd
Contributor
Joined: 2005-02-14
Posts: 1896
Location: Under the Vault
france.gif
Contributor
Post 2013-08-16 16:17   [Quote] 
L'Effet Zappa : pour une contre-histoire de la culture américaine, et autres ...

FM > WaveLab (WAV) > FLAC (level 8, sector-align)
Broadcast : Continent Musiques, France Culture, 12~16 august 2013 (5 parts)
Presentation & production by François Angelier
Cosmikd

http://www.franceculture.fr/emission-continent-musiques-l-effet-zappa-pour-une-contre-histoire-de-la-culture-americaine-et-autre

01 "L'Artisan furieux" : Zappa et la musique du XXe siècle 59:42
02 Freak parade : Zappa en scène 58:42
03 "Go to hell" : Zappa, acteur politique 59:57
04 "Mothers of jubilation" : Zappa et les "mauvais genres" (cinéma Z, pornographie), musique attractives, etc... 58:40
05 La traversée du manche : Zappa, un guitar-héros 59:03

Total time : 4h 56mn 04s

Samedi 4 décembre 1993 !

Jour de tristesse pour tout ce que la terre compte d' aspirateurs, de moustaches, de caniches et de sofas. Frank Zappa quitte la scène, vaincu par un cancer dont il n'aura pu faire ni une composition pour percussion, ni un accessoire de scène, pas même une figure de son pandémonium gothique.
MAIS, comme l'écrivait son maître Edgard Varèse, "Present day composer refuses to die", "le compositeur d'aujourd'hui dit non à la mort". ALORS, pas mort Zappa ! s'en fout la mort Zappa ! Zappa résiste ! preuve en est : tous ses albums ou presque viennent de réapparaître dans les bacs. Il est bien normal que pour le vingtième anniversaire de sa transmutation en esprit des airs et de sa fusion dans la "grande note" cosmique, France-Culture s'offre une escapade zappaienne au sein des mille et une formes que prirent, de 1953 (date de sa première "hiérophanie" musicale) à 1993, son monde poétique, sa vision politique et, avant tout, son univers de compositeur.
Mais quel Zappa ? L'hydre a plusieurs têtes et le dieu mille mains et tous seront évoqués : le fomantateur du groupe Mothers of invention (version freak et free-rock de l'actionnisme dada), le dansant disciple de Varèse, Stravinsky et Webern (qui paracheva son parcours de compositeur du XXe par une collaboration avec Boulez et une histoire d'amour avec les virtuoses allemands de Ensemble modern), le militant politique qui, de batteur d'un petit combo multiracial à témoin de choix auditionné par le Sénat américain, n'eut de cesse de malmener le conservatisme WASP et la bien-pensance yankee, politicarde et télévangélique ; le metteur de pieds fétides dans tous les plats tristes et soupes figées de l'Amérique blanche (et à ce titre pornographe jovial, profanateur enjoué et blasphémateur en roue libre) et surtout l'infatigable démiurge d'un monde où Dracula et Bartok, Bugs bunny et Stockhausen, Phil Spector et Yves Tanguy cessent ENFIN d'être perçu contradictoirement.

1/ L'Artisan furieux :
En ouverture à cette Zapparade estivale destiné à commémorer, sur FC, le 20e anniversaire (décembre 1993) de la mort de Frank Zappa, non une émission sur la rock-star, le sorcier freak ou le précurseur du Jazz-rock, mais une émission sur Zappa et la musique du XXe siècle. Pourquoi ? Parce qu'elle est, cette musique dite "contemporaine", le meilleur accès et le plus sûr fil rouge pour découvrir et suivre le parcours de l'auteur d'"Hot rats", "200 motels" ou "One size fits all". Son big bang musical et créatif, Zappa l'a en effet connu, en 1955, du soudain saisissement esthétique que lui communiqua "Ionnisation", musique d'Edgard Varèse découverte un peu par hasard. Ce que cette oeuvre pour seules percussions lui révéla fut "la musique savante qui manque à notre désir" dont parlait Rimbaud : une grammaire ouverte de l'alchimie sonore, une capacité libertaire du son à toucher à la racine même des choses, la grande liberté. Une découverte qui fit de Zappa un compositeur, mais compositeur à la table, grand noircisseur
de portées et démiurge rythmique. D'autres liens séminaux suivirent, toujours lié à l'avant - garde européenne du XXe siècle : Stravinsky, Webern, Schoenberg. Puis vinrent les bad boys de la musique américaine : Charles Ives, Leo Ornstein, George Antheil et cet artisan foudroyant du piano mécanique que fut Conlon Nancarrow. Parmi les vivants Boulez, dont Zappa appréciait fort "le Marteau sans maître" et surtout les capacités de chef ; rien d'étonnant à ce que Boulez accepte de diriger des partitions de Zappa, à Paris, en 1984. La carrière de compositeur "classique" de Zappa connut, après mille déconvenues avec des orchestres peu motivés ou des impresarios empressés, une fin heureuse : sa collaboration avec les virtuoses allemands d'"Ensemble Modern", Lui qui s'était orienté vers la musique synthétique (car plus exacte dans son expression millimétrée), trouva des musiciens capable d'aligner leurs prouesses sur celles de l'ordinateur. Son dernier disque public, "Yellow shark" expose cette épiphanie.

2/ Freak parade :
Zappa a vécu en scène, son art musical a vécu de la scène. Plusieurs centaines de concerts dans le monde entier entre 1965 et 1988 illustrèrent sa conception de l'action scénique : théâtrale, rigoureuse et conviviale. Théâtrale, car Zappa mis véritablement en scène ses musiciens - acteurs ; rigoureuse car la proposition musicale y fut aussi rigoureuse et mise en place que pour les enregistrements de studio ; conviviale, car Zappa vécut, à ses risques et périls, avec son public, l'invitant sur scène, lisant ses lettres en public. Bienvenu donc à la cacoscénie millimétrée de Frank Zappa, à sa démentielle horlogerie scénique.

3/ Go to Hell :
Depuis le jour où il a choisi de s'intéresser au RnB plutôt qu'à la musique country, jusqu'à celui où il a songé à se présenter à la présidence américaine, Frank Zappa n'a pas cessé de faire de la politique. Mais de la politique alla Zappa c'est à dire hors partie, hors idéologie, sans slogan, ni bannière. Avec ses propres moyens : musicaux et verbaux. Membre d'un petit orchestre multiracial (les Blackouts) à une époque où la chose faisait scandale, fondateur d'une horde sauvage, les Mothers of invention, piétinant allègrement le maintien et le quant-à-soi de l'Amérique blanche, auteur d'oeuvre aussi savantes que jovialement pornographiques, militant des libertés civiques montant au créneau pour lutter contre la censure morale des oeuvres musicales, Zappa est un combattant civique plutôt qu'un militant politique. Réfutant la logiques des parties, il fait corps avec le premier article de la constitution et défend avant tout la liberté d'expression et de pensée, et surtout ferraille vigoureusement contre les formes de "moraline" américaine, notamment celles incarnées par les télévangélistes et le PMRC, association de tempérance "anto-pornographique" militant pour l'étiquetage des productions discographiques. Guerrier sûr de ses droits, "Mother" Frank ira même déposer devant les Sénat américain.

4/ Mothers of jubilation
Chez Zappa, l'oeil est à l'écoute et l'oreille visionne. La musique raconte une histoire et tout récit passe par la musique. D'où cette émission d'aujourd'hui consacrée à l'oeil zappaien. Un oeil formé comme celui de bien des petits américains par la lecture des comics (Marvel et EC comics) et la vision des classiques du cinéma fantastique (King kong, Freaks, Frankenstein) et horrifique populaire (séries Z, signées Corman entres autres, pour lesquelles Zappa avait une vraie passion). De ce monde découle maintes oeuvres musicales crées en hommage (Cheepnis) ou s'en inspirant (King kong, the return of the sun of a monster magnet etc...) En seconde partie, coup d'oeil trop rapide (heure oblige) au sexe selon Zappa, à la fois père de famille responsable et pornographe jovial, freak à la sexualité en roue libre et amateur de singularités érotiques. "Let's use your imagination, ladies and gentleman".

5/ La traversée du manche
Les rapports de Zappa avec le le jazz et les jazzmen en finale à votre zapparade estivale. Contrairement à un vil bruit, Zappa ne s'est jamais défié du jazz, l'a pratique sur scène où il a convié bien des jazzmen importants, d'Archie Shepp aux frères Brecker, en passant par Ponty, Duke. L'improvisation ayant toujours eu sa place dans l'écriture zappaienne et ses applications scéniques. Nous évoquerons, en premier chef, les quatre figures clé du jazz selon Zappa : Eric
Dolphy, Charlie Mingus, Roland Kirk et Cecil Taylor. Zappa, guitariste phare, mais non au sens des exhibitions des guitar-heroes. Marqué tant par les guitaristes de RnB que par Wes Montgomery, ami d'Hendrix et de Clapton avec il fit scène commune à NY, Zappa fut un guitariste en perpétuelle réinvention, attentif à toutes les formes techniques (il est un des pionniers de la pédale wah-wah) et d'écriture ; on sent même chez lui une influence secrète de la musique
moyen-orientale.

Playlist 1 :
>> Edgard Varèse - Ionisation - Julliard percussion ensemble
>> Edgard Varèse - Arcana - Chicago symphony orchestra, dir. : Jean Martinon
>> Edgard Varèse - Amériques - Utah symphony orchestra, dir. : Maurice Abravanel
>> Edgard Varèse - Octandre (version par les Mothers of invention) - Roads tapes 1
>> Igor Stravinsky - le Sacre du printemps (ouverture) - Boston symphony orchestra, dir. : Pierre Monteux.
>> Frank zappa - In a gadda Stravinsky - "Guitar"
>> Frank zappa - Invocation and dance of a young pumpkin - Absolutely free
>> Igor Stravinsky - Marche royale de l'Histoire du soldat - dir. : Igor Markevitch
>> id. : version Zappa - Make a jazz noise here
>> Frank Zappa - Little march - You couldn't do that on stage anymore, vol 5.
>> Frank Zappa - Tities and bier - Zappa in New York
>> Igor Stravinsky - Agon - dir. : Igon Stravinsky
>> Frank Zappa - Igor's boogie 1 et 1 - Absolutely free
>> Anton Weber - Bagatelles pour quatuor à cordes - Pierre Boulez, oeuvre complète de Webern, DG
>> Bela Bartok - 3e concerto pour piano - E. Farnady/Herman Schecher - Urania
>> Marice Ravel : Boléro (version reggae par Frank Zappa)
>> Frank Zappa - Charles Ives - You couldn't 5
>> Leo Ornstein - Danse sauvage - Marc André Hamelin
>> Frank Zappa - Mo'n herb vacation (3e partie) - London symphony orchestra, dir. : Ken Nagano
>> Frank Zappa - Naval aviation in art - Ensemble intercontemporain - dir. : Pierre Boulez
>> Conlon Nancarrow - study for piano player n °41
>> Frank Zappa - G spot tornado - Ensemble Modern

Playlist 2 :
>> FZ - Sonate de Mozart - album Finer moments
>> Slim and Slam - "Bei mir bist do schön"
>> Spike Jones - All I want for christmas (is my two front teeth) - coffret Spike Jones/Proper records
>> FZ - concerto pour 2 bicyclettes : FZ au Steve Allen show - document video
>> FZ - Excerpt concert St Mary's college - album Lost episodes
>> FZ - The moon never will be the same - album "Joe's massage"
>> FZ - Phone call/My babe - album "Joe's corsage
>> FZ - Plastic people - album "Mystery disc"
>> FZ - Flower punk - album "We're only in it for the money"
>> FZ - Let's the water turns black - id.
>> FZ - Take your clothes off when you dance - id.
>> FZ - Ian Underwood whips out - album Uncle meat
>> FZ - Like it or not - album "Ahead of their time"
>> FZ - Squeeze, squeeze it - album Finer moments
>> FZ - Happy together - album Fillmore 71
>> FZ - Groupie routine - album You can't do the stage anymore (=Y) 1
>> FZ - Magdalena - album "Just another band from L.A."
>> FZ - 200 motels - Y6
>> FZ - Montreux is burning - son du concert qui vit partir en fumée et le casino de Montreux et le matériel des Mothers of invention
>> Deep purple - Smoke on the water
>> FZ - Big swifty - album "Wazoo"
>> FZ - Don't ever watch that thing - album "Roxy and elsewhere"
>> FZ - Dance contest
>> FZ - the legend of the Illinois enema bandit - album "Zappa in new York"
>> FZ - Lonsesom cowboy nando - album Y6

Playlist 3 :
>> Johnny "guitar" Watson : Space guitar
>> Clarence "Gatemouth" Brown : Okie dokie stomp
>> Big Jay Mc Neely
>> The Elegants - Little star
>> The Blackouts (archive)
>> FZ et Don Vliet - Lost in the whirlpool
>> id. - Tiger roach
>> FZ - HR 2991 FZ - Hungry freaks daddy
>> FZ - Who need the peace corps
>> FZ - I'm the slime
>> FZ - Trouble every day
>> FZ - Stinkfoot (version live)
>> FZ - Lonesome cowboy Burt
>> FZ - Catholic girl
>> FZ - Church chat
>> FZ - Porn Wars
>> FZ - Dickie such an asshole
>> Extrait du concert live in Budapest.

Playlist 4 :
>> King Kong - Montparnasse éditions
>> Freaks - MGM
>> The killer shrews
>> The beast from the haunted cave
>> The Wasp woman - BAC films
>> Kink Kong
>> The muffin man
>> Cheepnis - Roxy and elsewhere
>> Return of the son of the monster magnet - Freak out
>> Planet of the barytone women - Bordway the hard way
>> Alien orifice - jazz from hell
>> Home run slow - Lost episodes
>> Billy the mountain - Just another band from L.A.
>> Uncle meat
>> Baby snakes
>> Fountain of love
>> Penis dimension - 200 motels
>> Stevie's spanking
>> Dirty love - over night sensation
>> Miss pinky - Zoot allures

Playlist 5 :
>> Eric Dolphy - out to lunch
>> Eric dolphy memorial barbecue dans Weasels ripped my flesk
>> Charlie mingus - anthologie Frémeaux
>> Cecil Taylor - coltrane time
>> Roland Kirk - From Bechet, Byas and Fats - album : Rip, rigs and pigs
>> FZ - Let's move to Cleveland solos (avec Archie Shepp).
>> FZ - Zappa in New York
>> Wes Motgomery - Airegin
>> Albert Collins - Ice pick
>> FZ - Willie the pimp - Hot rats
>> FZ - Transylvania boogie - Chunga's revenge
>> Hendrix - purple haze
>> FZ - purple haze
>> FZ - Watermelon in eastern hay - album Joe's garage
>> FZ - Thirteen
Back to top
 [Profile]  [PM]  [www] 
flambay
Site Admin
Joined: 2004-11-30
Posts: 6941
Location: over there ... and under here also
EU.gif
Post 2013-08-16 21:08   [Quote] 
Many thanks for capturing this and for sharing this series here.

_________________
Back to top
 [Profile]  [PM] 
CheepnisAroma
Contributor
Joined: 2004-12-09
Posts: 7297
Location: Way down in France
EU.gif
Contributor
Post 2013-08-16 21:12   [Quote] 
hug
Back to top
 [Profile]  [PM] 
Picabo
Joined: 2005-06-16
Posts: 105
Location: Quebec, Canada
canada.gif
Post 2013-08-16 21:19   [Quote] 
Very very very cool!!!! Thanks a lot! I'm so happy to be a french speaking zappateer! Very Happy
Back to top
 [Profile]  [PM] 
manxzx
Busy Poster
Joined: 2006-07-23
Posts: 801
Location: hidden in the woods
Post 2013-08-16 22:43   [Quote] 
Picabo wrote:
Very very very cool!!!! Thanks a lot! I'm so happy to be a french speaking zappateer! Very Happy

x2

Smile
Back to top
 [Profile]  [PM] 
goldenache
Joined: 2012-02-12
Posts: 56
Post 2013-08-17 05:51   [Quote] 
wish I could speak french
Back to top
 [Profile]  [PM] 
_sibbz_
Site Admin
Joined: 2004-06-29
Posts: 1730
Location: Stockholm
sweden.gif
Post 2013-08-17 11:10   [Quote] 
very nice, thanks man!

_________________
...and after this deadly review hits the paper...
Back to top
 [Profile]  [PM]  [www]  [ICQ] 
Enema Bandit
Busy Poster
Joined: 2006-11-17
Posts: 899
Location: Utopia
portugal.gif
Post 2013-08-18 12:15   [Quote] 
Merci beaucoup, cosmikd!
Back to top
 [Profile]  [PM] 
rupert pupkin
Poster
Joined: 2007-05-04
Posts: 313
france.gif
Post 2013-08-19 05:11   [Quote] 
thanks a lot cosmikd - do you know if they play some rare live material from their own recordings ??? (I remember how I was happy one summer (a couple of years ago) that France Culture (I'm not sure it was F.Culture) played some small parts of "Zoot Allures" at the Palais des Sports live 1976.
It was great, but so frustrating (talk-over, and song was incomplete).
Too bad that they never broadcast the full show (but the frankenstein zappateers CD combining the old broadcast, audience and portion of the new rebroadcast is fantastic)
Back to top
 [Profile]  [PM] 
cosmikd
Contributor
Joined: 2005-02-14
Posts: 1896
Location: Under the Vault
france.gif
Contributor
Post 2013-08-19 06:39   [Quote] 
rupert pupkin wrote:
thanks a lot cosmikd - do you know if they play some rare live material from their own recordings ??? (I remember how I was happy one summer (a couple of years ago) that France Culture (I'm not sure it was F.Culture) played some small parts of "Zoot Allures" at the Palais des Sports live 1976.
It was great, but so frustrating (talk-over, and song was incomplete).
Too bad that they never broadcast the full show (but the frankenstein zappateers CD combining the old broadcast, audience and portion of the new rebroadcast is fantastic)

Yes this Zoot Allures was on a FC program, but here no new material...
Back to top
 [Profile]  [PM]  [www] 
Kristoftof
Contributor
Joined: 2005-06-24
Posts: 3148
Location: Near the garden
france.gif
Contributor
Post 2013-08-19 10:25   [Quote] 
I was sure that our great cosmikd will take that !!!!!!!!!!

thanks a lot
band
Back to top
 [Profile]  [PM] 
isaribo2
Joined: 2008-08-11
Posts: 3
Location: italy
Post 2013-08-22 05:53   [Quote] 
I don't speak French, but I like it!
Thank you, thank you, thank you! Very Happy
Back to top
 [Profile]  [PM] 
grandwazoo
Joined: 2005-10-04
Posts: 200
france.gif
Post 2014-12-14 11:12   [Quote] 
aaaah mais ça c'est bien ! Faudrait que je vienne plus souvent ....
merci
Back to top
 [Profile]  [PM]  [www] 
New topic title
Forum for new topic
 
Page 1 of 1
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    www.zappateers.com Forum Index -> FZ Interviews/Radio Shows All times are GMT

 

Jump to:  
You cannot post new topics in this forum
You cannot reply to topics in this forum
You cannot edit your posts in this forum
You cannot delete your posts in this forum
You cannot vote in polls in this forum
You cannot attach files in this forum
You cannot download files in this forum



Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group, TorrentPier © Meithar